Quel rassemblement républicain ?

Désormais à entendre les responsables de LR ou du PS, ils vont faire de la politique autrement, plus près du bon peuple de France qui décidemment n’a pas voté ou ne s’est pas prononcé correctement. Cela laisse augurer de toute une série de palinodies, de mises en scène ou de déclarations morales pour en fait, faire croire que tout change sans bouger d’une once sur le fond. Mais enfin, ce qui compte c’est la politique qu’il faut mettre en œuvre.

C’est clair, Hollande ne change rien malgré le choc (Le Monde), le PS recase les battus sans combat, la droite se droitise ou pas mais rien de nouveau sur le fond … Ces élites, d’un soi-disant Front Républicain ont entendu mais ils n’ont pas compris l’appel profond à un changement radical de politique où la démocratie, l’identité nationale, la laïcité, le besoin d’ordre et de discipline, une volonté centrale de se donner les moyens économiques pour l’emploi face au carcan bruxellois sont au cœur des préoccupations. Les causes produisant les mêmes effets, ils poursuivront à quelques nuances près le même chemin.

La coupure désormais et pour la première fois surgit nettement entre les tenants d’une république souveraine, populaire profondément patriote où l’égalité citoyenne donne à chacun la chance de réussir face aux fédéralistes, aux libéraux et autres mondialistes que leur doxa aveugle.

Ce ne sont pas les partis et les politiques qui sont frappés d’obsolescence mais leurs propositions qui quand elles existent ne le sont que par le truchement de la technocratie européiste.

Reste pour les républicains, les patriotes des deux rives à se retrouver dans un grand projet de renouveau de notre nation. C’est le combat de notre culture et de nos traditions universalistes qui peut aujourd’hui triompher.

La bataille va être rude car la réalité l’est. Le rassemblement ne va pas de soi, il est pourtant nécessaire. Ce n’est pas cautionner l’ensemble du programme du rassemblement Bleu Marine que de dire que rien ne se fera sans lui. De même, à lui, à ses responsables de persévérer dans leur évolution sociale et républicaine en s’ouvrant au débat. Cette question se pose à droite comme à gauche et en premier lieu à Debout la France capable de fédérer la droite sociale, la gauche nationale républicaine, mais aussi les simples citoyens, syndicalistes du mouvement social, les associations républicaines et laïque, les intellectuels et économistes critiques, ceux qui aujourd’hui sont en première ligne dans le combat d’idées et si honteusement vilipendés.

Les tenants du multiculturalisme ont réussi à mobiliser dans le court espace d’un deuxième tour, les moutons de l’ignorance au nom d’un mensonge moral sans qu’en aucune façon il y eut un débat d’idée. Ils ont tenté d’insuffler leur peur de puissants face au peuple qui a donné de la voix. Ce ne sera qu’un instant…

Homme de gauche, républicain, patriote, progressiste je crois que cette révolution culturelle peut réussir.

Ce contenu a été publié dans Politique, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *